Panier  

Aucun produit

$0.00 Expédition
$0.00 Total
Livraison à 4.99$ avec tout achat de 155$ et plus.
Ajoutez 155.00$ à votre commande pour profiter de la livraison à 4.99$.

Taxes en sus.

Panier Commander

Potagers urbains!

Potagers urbains!

Les experts en nutrition suggèrent de cuisiner le plus souvent possible à la maison pour mieux contrôler la qualité et la quantité des intrants utilisés. Cultiver un potager s’inscrit tout à fait dans cette recommandation santé!Si la culture d’un jardin était jadis réservée au milieu rural, plusieurs innovations permettent maintenant de s’adonner à la botanique, et ce, même en ne disposant que d’un petit espace de vie urbain!

 

Cultiver ses végétaux : de nombreux avantages!

 

La culture d’un potager permet de consommer des végétaux biologiques d’une fraîcheur incomparable : on cueille, on lave, on paresi nécessaire et on déguste!On profite ainsi du maximum des nutriments que les végétaux contiennent. Gorgés de vitamines, de minéraux et d’antioxydants, les végétaux doivent occuper une place importante au sein de notre alimentation.

 

Rappelons quelques uns des bienfaits d’une consommation adéquate de végétaux sur la santé :

 

  - Ils favorisent l’atteinte et le maintien d’un poids santé;

  - Ils aident au contrôle de la glycémie;

  - Ils assurent une protection contre plusieurs maladies chroniques et certains types de cancer;

  - Ils améliorent la régularité intestinale.

 

Le fait de cultiver soi-même ses végétaux permet également de réaliser des économies. Avec un panier d’épicerie dont le tarif ne cesse de croître, cet argument peut se faire convaincant. Certes, on doit prévoir un coût pour l’achat du matériel de départ, que l’on amortit les années suivantes. 

 

Le saviez-vous?

 

Quelques branches (28 g) de basilic biologique frais coûtent environ 3 $ au marché. Un plant de basilic qui produira des feuilles tout l’été en coûtera à peine plus.

 

 

L’ABC d’un potager urbain réussi!

 

Le balcon d’un appartement ou d’un condo peut suffireà l’installation d’un petit potager. En pots au sol, en balconnières ou suspendus au plafond, les végétaux préféreront un endroit à l’abri du vent.  Si le balcon est exposé au soleil, il sera plus simple d’y cultiver des légumes, certains fruits, des fines herbes et une grande majorité des plantes à fleurs.



À retenir pour un potager urbain réussi!

 

- Attendre qu’il n’y ait plus de risque de gel, soit vers la fin du mois de mai/début du mois de juinpour débuter les semis (surtout pour les semis de tomates ou de poivrons);

- Se procurer un terreau riche, avec une bonne capacité de rétention de l’eau et des éléments nutritifs;

- Opter pour des contenants troués, ce qui permettra à l’eau de s’écouler;

- Choisir des contenants adaptés aux végétaux (ex : des contenants plus profonds pour les légumes racines comme les carottes);

- Les fines herbes et légumes feuillus sont ceux qui croissent le mieux en pots (bette à carde, laitue, épinards);

- Les tomates peuvent être adaptées à la culture en pots, à la condition d’opter pour des cultivars qui fournissent de petits fruits;

- Certains végétaux n’apprécient pas la culture en pots, notamment l’asperge et la coriandre;

- Effectuer un arrosage adéquat, modéré et régulier.

 

 

Formation botaniste 101!

 

Si le projet potager vous intéresse, sachez que plusieurs types d’ateliers sont offerts un peu partout dans la province. Dans la grande région de Montréal, les ateliers Semis Urbains et ceux offerts aux Jardins Gamelin (Place Émilie-Gamelin) offrent un contenu pertinent.

 

Pour informations :

 

www.semisurbains.com/ateliers

 

www.quartierdesspectacles.com/fr/activite/13447/atelier-semis-jardins-gamelin

 

 

Le nutritionniste urbain propose ses livrets de semences ancestrales !

 

Qui de mieux placer que Bernard Lavallée, le nutritionniste urbain, pour nous proposer ses conseils et outils pour s’initier au potager urbain. Sur sa boutique en ligne, on retrouve notamment ses livrets de semences pour potager de balcon (tomate Groseille, basilic Pluto..), son premier potager (tomate Mon Plaisir, haricot Thibodeau…), variétés québécoises (tomate Savignac, laitue Ibis…) et les bonnes herbes (ortie, plantain, moutarde des champs…). On adore ! nutritionnisteurbain.ca/boutique

 

 

OGarden : un jardin circulaire dans votre salon!

 

Un jardin qui produit des végétaux à l’année dans votre salon ? Voici ce que le concept OGarden propose! Une initiative québécoise unique qui suscite beaucoup d’intérêt. Le OGarden permet la culture de plusieurs espèces de végétaux, laitues, fines herbes, choux, fenouil, haricots grimpants, fraises, tomates cerises et plusieurs autres, à l’intérieur de la maison.

 

Le OGarden est en fait un meuble en bois surmonté d’une roue, l’anneau de culture, qui tourne lentement grâce à un moteur électrique. La roue est ici utilisée pour réduire l’espace requis pour la culture des végétaux. On démarre les semis dans le meuble, équipé de petits bacs de germination, de petits sachets de terre et d’un néon. On y laisse les semis quelques semaines, jusqu’à ce qu’ils soient assez développés pour être placés, ensuite, dans l’anneau circulaire, lui aussi muni d’une lumière (fluo compact). On s’assure ensuite de bien arroser, 3 fois par semaine, avec le bidon fourni à cet effet.Ne reste plus qu’à cueillir et à déguster! Quel vent de fraîcheur pour égayer son salon !

 

Le OGarden, présenté notamment à l’Expo Manger Santé et Vivre vert, a déjà beaucoup d’adeptes.Fondée à la fin de l’année 2016, l’entreprise embauche actuellement une dizaine de personnes et le concept pourrait bien traverser l’Atlantique bientôt.Pour infos : ogarden.org

  

IGA : un potager unique sur le toit!

 

Situé dans l’arrondissement Saint-Laurent à Montréal, le IGA extra Famille Duchemin a récemment remporté de prestigieux prix lors du dernier Gala DUX. Mis à l’honneur : son toit potager biologique, sur lequel croissent une quarantaine de variété de légumes et de fruits biologiques de qualité! Ce projet, unique au pays, a été réalisé en collaboration avec Sobeys Québec et La Ligne verte. Première épicerie à offrir des végétaux cultivés sur son toit, l’entreprise accueille également, sur ses 25 000 pieds carrés de toit, plusieurs ruches pour la production de miel local.

 

Espérons simplement que d’autres supermarchés emboîteront le pas!

www.igaduchemin.com

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)